Catégories

Testament : rédiger ses dernières volontés

Testament : rédiger ses dernières volontés

Rédiger ses dernières volontés est une manifestation intentionnelle pour produire des effets du droit. Cet acte juridique peut être établi de différentes manières et suivant deux étapes distinctes. Apprenez-en davantage à la suite.

Rédiger ses dernières volontés : faire le point des biens à léguer

Avant de rédiger votre testament, il est important d’avoir une idée globale de votre patrimoine. En général, les biens immobiliers, les liquidités à la banque sont les éléments de l’actif courant dans le document.

A découvrir également : Quelles sont les règles pour hériter

Après avoir noté tous les biens, vous devez selon le cas procéder au partage. Dans la législation française, la réserve héréditaire est une part obligatoire à laisser aux enfants. Bien entendu, elle est fonction du nombre de ceux-ci. Si vous en avez deux par exemple, 2/3.

La quotité disponible est la part du patrimoine (de la succession) que vous pouvez gérer selon votre bon vouloir.

A lire aussi : Qui peut-on déshériter et comment ?

Rédiger ses dernières volontés : le testament authentique et olographe

testament

Vous le savez mieux que quiconque, les dernières volontés sont consignées dans un document appelé testament. Il en existe différentes formes sur le plan juridique.

Parmi elles, le testament authentique est celui dont la force probante est la plus élevée. Il est établi devant notaire et témoins. L’officier ministériel rédige l’acte en présence des témoins et le fait signer par le testateur. Il est important de souligner que cette forme d’acte unilatéral est coûteuse.

Le testament olographe est très répandu. Il est souvent rédigé dans l’immédiat, lorsqu’une personne sent ses jours comptés. À l’instar de toutes les autres formes, le document précise le partage de l’héritage.

Il est toutefois important que le document soit écrit, daté et signé par le testateur lui-même. L’inconvénient avec cette forme est que sa force juridique n’est pas élevée. Ainsi, il peut ne pas être reconnu.

Quelles sont les autres formes de testaments ?

Rédiger ses dernières volontés peut être consigné dans d’autres formes de testaments.

Le modèle mystique par exemple est celui qui est remis par le testateur au notaire avant son décès. S’il a l’avantage d’entretenir le secret et de créer du suspens, il présente souvent des désavantages. C’est notamment le cas lorsque des failles juridiques sont décelées après le décès et l’ouverture de l’enveloppe qui le contient.

Le testament authentique international ou testament international est une autre forme. Il est rédigé devant notaire en présence des témoins. Sa particularité est qu’il permet aux personnes résidantes à l’étranger ou qui y possèdent des biens de définir la succession.

Si vous souhaitez faire respecter vos dernières volontés sans difficulté, il est conseillé de produire un acte notarié.

Articles similaires

Lire aussi x