Catégories

Comment calculer le montant de sa retraite au Luxembourg ?

Comment calculer le montant de sa retraite au Luxembourg ?

Après avoir accompli de nombreuses années de travail, il va de soi de s’assurer une retraite sûre et paisible. Dans des pays comme le Luxembourg, les pensions et assurances retraites sont les moyens les plus sollicités pour s’assurer de bons vieux jours. De ce fait, il est possible pour un individu en cours de carrière ou non, de calculer le montant de sa retraite (indemnités, pensions, assurances) au Luxembourg. Cependant, tout le monde n’a pas la maîtrise du mode de calcul du montant de retraite dans ce pays. Comment s’y prendre alors ? Ce guide vous le fait découvrir.

Calculer à partir des majorations forfaitaires

Le mode de calcul du montant de sa retraite au Luxembourg est le même en :

A lire également : Gérer son budget de retraite : Les meilleures méthodes à connaître

En effet, le calcul de la pension prend en compte certaines variabilités ou paramètres à savoir : les majorations forfaitaires, les majorations proportionnelles, le facteur de revalorisation, l’indice du coût de la vie, le revenu brut perçu, le nombre de mensualités cotisées, le montant de référence etc.

Ceci dit, pour le calcul des majorations forfaitaires de la pension, une formule est disponible. Cette formule s’écrit comme suit :  MF =[MR × t(n/p)(i/100) × FR]/12 ; avec MR = le montant de référence s’élevant à 2.085 euros, t = le taux de majoration forfaitaire (24,400%), n = le nombre d’année de cotisation, P = la période d’assurance, i = l’indice du coût de la vie et FR = le facteur de revalorisation.

Calculer à partir des majorations proportionnelles

En dehors des majorations forfaitaires, les majorations proportionnelles sont le deuxième paramètre de calcul d’une pension de retraite au Luxembourg. Plus précisément, les majorations proportionnelles représentent une variable de détermination qui dépend des revenus cotisés par un assuré au cours de sa carrière d’assurance. Elles possèdent aussi une formule de calcul propre, qui tient compte de certaines données.

La formule de détermination des majorations proportionnelles s’écrit de la manière suivante : MP =[t × Somme des revenus(i/100) × FR]/12, avec t = le taux de majoration proportionnelle, i = l’indice de coût de la vie et FR = le facteur de revalorisation. De toute évidence donc, la somme des deux valeurs de majorations (forfaitaires et proportionnelles) est le montant d’une retraite au Luxembourg. En fonction donc des revenus cotisables et du montant de référence, la valeur brute de la pension peut varier. D’un autre côté, il est possible de calculer une pension minimum, en se servant de la formule des majorations forfaitaires.

Comprendre les différentes règles de cotisation pour la retraite au Luxembourg

La cotisation pour la retraite au Luxembourg est obligatoire et se fait de manière assez particulière. Effectivement, il existe plusieurs règles qui déterminent le taux et les modalités de versement des cotisations. Il faut comprendre ces différentes règles afin d’anticiper son départ à la retraite.

Tout d’abord, sachez que les salariés du secteur privé sont soumis à un système de sécurité sociale appelé ‘système général‘. Le taux global des cotisations sociales varie entre 12,3% et 18,6%, selon le niveau des revenus annuels bruts.

Les travailleurs indépendants, quant à eux, ont leur propre régime social obligatoire basé sur leurs bénéfices professionnels réels ou forfaitaires imposables (BNC/BIC). Les cotisations sont alors calculées en fonction du chiffre d’affaires réalisé pendant l’année précédente. Plus votre chiffre d’affaires est élevé, plus vous devrez payer en termes de cotisation.

Si vous êtes fonctionnaire international ou employé dans une organisation internationale basée au Luxembourg (par exemple : UE), vous ne relevez pas du système luxembourgeois mais plutôt de celui mis en place par cette organisation internationale.

Il faut noter que certains cas particuliers peuvent entraîner certaines exemptions ou particularités concernant les contributions aux caisses sociales. Cependant, il faut bien se renseigner auprès des autorités compétentes avant tout engagement car chaque situation peut générer une charge financière différente lorsqu’il s’agit d’envisager sa pension future.

Comment anticiper les évolutions de sa retraite et les changements de législation

Le système de retraite luxembourgeois, comme tout autre système, est soumis à des évolutions législatives. Ces changements peuvent parfois avoir une incidence sur le montant de votre pension future.

Pensez à bien prendre les bonnes mesures pour préserver votre niveau de vie lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite. Pour cela, pensez à bien connaître les nouvelles lois et mesures prises dans ce domaine.

Il peut aussi être judicieux d’opter pour un produit d’épargne ou une assurance vie adaptée. Ce type d’épargne permet souvent aux souscripteurs de compléter leur revenu en finançant leurs besoins à long terme.

Pour anticiper les éventuelles baisses futures du pouvoir d’achat, il est recommandé de se constituer une épargne suffisamment tôt au cours de sa carrière professionnelle. Il faut essayer autant que possible, lorsqu’on a encore du temps devant soi, d’alimenter régulièrement ses produits financiers destinés à la préparation à la retraite.

Il est fortement conseillé d’utiliser les simulateurs mis en place par l’État luxembourgeois pour calculer précisément le montant futur estimatif. Les simulations annuelles seront nécessaires pour adapter au mieux ses dépenses courantes et anticiper ainsi les ajustements périodiques liés aux fluctuations économiques notamment.

Le but étant toujours le même : maintenir son niveau de vie à la retraite le plus longtemps possible, sans avoir à subir une perte soudaine de revenus. En effectuant ces démarches, il est ainsi possible d’avoir une réflexion globale sur l’ensemble des éléments qui sont susceptibles d’influencer votre pension et essayer de minimiser leurs impacts.

Articles similaires

Lire aussi x