Catégories

Qu’est-ce qu’un arrêt respiratoire ?

Qu’est-ce qu’un arrêt respiratoire ?

Pour les patients ou les profanes, tout évanouissement causé par un problème au cœur est appelé arrêt cardiaque. Cela comprend une part de vérité. Cependant, ils se perdent toujours dans le tourbillon d’expressions comme arrêt respiratoire, arrêt cardiaque ou arrêt cardiorespiratoire employé par les professionnels. Dans cet article, nous verrons en réalité ce que c’est qu’un arrêt respiratoire.

Un arrêt respiratoire : Qu’est-ce que c’est ?

L’arrêt respiratoire, encore appelé arrêt cardio-respiratoire (ACR) est l’interruption du cycle respiratoire (inspiration/expiration). Il peut être accompagné de pertes de connaissance ou pas.

Lire également : Comment traiter l’incontinence urinaire chez les personnes âgées ?

L’arrêt respiratoire résulte d’un problème d’origine électrique se manifestant par un rythme cardiaque extrêmement rapide et irrégulier, ce qui est appelée la fibrillation ventriculaire. Tout cela, il annonce généralement un arrêt cardiaque.

A voir aussi : Allocation d'autonomie APA : comprendre ses aspects essentiels

Les causes d’un arrêt respiratoire

Plusieurs raisons peuvent expliquer la survenance d’un arrêt respiratoire. Cependant, l’une des raisons principales chez les enfants en particulier est la présence d’un corps étranger dans le larynx. L’autre raison est très souvent la fausse routine alimentaire.

Pour aider en cas d’arrêt cardiaque, la manœuvre de Heimlich est la solution à portée de main. Comme causes générales d’arrêt respiratoire, on a :

  • les résultats d’un accident (noyade, électrocution, traumatisme crânien, asphyxie…) ;
  • Un surdosage de somnifères ou d’anxiolytiques ;
  • l’AVC – accident cardio-vasculaire.

Comme causes spécifiques d’un arrêt respiratoire on a :

  • une maladie,
  • un œdème du poumon,
  • une crise d’asthme,
  • une insuffisance respiratoire chronique ou
  • une épiglottite (une inflammation de l’épiglotte qui bloque la trachée).

Un arrêt cardiaque : Qu’est-ce que c’est ?

L’arrêt cardiaque est un problème causé suite à la fibrillation ventriculaire. Ainsi, il empêche le cœur de pomper le sang correctement. Conséquence, le cœur ne remplit plus sa fonction et l’oxygène ne circule plus dans le corps. Sans traitement immédiat, l’arrêt cardiaque peut être fatal.

Différence entre arrêt respiratoire et arrêt cardiaque

Comme on a vu plus haut, un arrêt respiratoire est un problème conduisant à l’arrêt de la respiration. Par contre, lors d’un arrêt cardiaque, la circulation sanguine s’arrête. Autrement dit, l’arrêt cardiaque signifie que le cœur a cessé de battre.

On le remarque par l’absence le flux sanguin. Et ce, même si parfois le cœur essaye encore de battre. Gardez à l’esprit que l’arrêt respiratoire entraîne l’arrêt cardiaque, que l’arrêt cardiaque comprend toujours un arrêt respiratoire.

Que faire en cas d’arrêt respiratoire ?

En cas d’arrêt respiratoire, il faut une réaction urgente de la part des personnes présentes. La première chose est d’appeler les secours. Après cela, il faut :

vérifier l’état de la victime (conscient ou pas)

désobstruer les voies aériennes de la victime,

ventiler la personne en pratiquant le bouche-à-bouche ou un massage cardiaque comme ultime recours.

Les symptômes d’un arrêt respiratoire

Les symptômes d’un arrêt respiratoire sont nombreux et variés. Les plus courants sont la cyanose, qui se caractérise par une coloration bleue ou violacée des extrémités du corps (lèvres, doigts), ainsi que l’absence de mouvements respiratoires et le silence complet.

D’autres signaux peuvent aussi être observés tels que :
• la diminution ou l’arrêt de la circulation sanguine,
• une perte de conscience immédiate,
• des tremblements incontrôlables,
• des convulsions éventuellement.

Il faut bien noter que ces indications cliniques ne doivent en aucun cas être négligées. Si un individu présente un ou plusieurs des symptômes susmentionnés, il est impératif d’appeler les secours sans tarder pour éviter toute complication et assurer rapidement une prise en charge adéquate.
Connaître les différents signaux précurseurs peut permettre aux témoins d’une personne victime d’un arrêt respiratoire de réagir promptement pour sauver sa vie avant même que l’intervention médicale n’arrive sur place.

Prévention de l’arrêt respiratoire

La prévention de l’arrêt respiratoire est essentielle pour éviter les risques d’une telle situation. Il existe plusieurs mesures simples que chacun peut suivre.

D’abord, vous devez savoir effectuer correctement les gestes qui sauvent. Ces gestes consistent souvent à réaliser une réanimation cardiopulmonaire (RCP) ou à ventiler manuellement pour maintenir une respiration artificielle chez la victime jusqu’à l’arrivée des secours.

Afin de se prémunir contre des troubles cardiaques éventuels qui peuvent être responsables des arrêts respiratoires, vous devez veiller sur votre nutrition quotidienne en adoptant une alimentation équilibrée basée sur les fruits frais et légumes bio riches en antioxydants naturels qui renforcent le cœur et protègent contre les maladies coronariennes.

Avec ces quelques conseils simples mais efficaces, vous pouvez vivre sans crainte d’un arrêt respiratoire.

Articles similaires

Lire aussi x