Catégories

Comment traiter l’incontinence urinaire chez les personnes âgées ?

Comment traiter l’incontinence urinaire chez les personnes âgées ?

L’incontinence urinaire est un problème de santé plus ou moins courant en France. Selon l’Assurance maladie, elle atteint presque 3 millions de personnes de plus de 65 ans, dont principalement les femmes. En fait, il s’agit d’une perte involontaire des urines, qui risque d’affecter profondément la qualité de vie des seniors. Heureusement qu’il y ait des protections et des traitements appropriés pour pallier tous ces désagréments. Cet article vous explique davantage sur cette maladie, ses causes et les solutions adaptées.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

Tel qu’indiqué par son nom, l’incontinence urinaire définit le fait de perdre involontairement les urines. Les troubles se développent avec l’âge. Ils touchent généralement 9% de la population, mais aux alentours de 20 % des personnes âgées de plus de 80 ans.

A découvrir également : Allocation d'autonomie APA : comprendre ses avantages et conditions

Les femmes sont les principales cibles. Le problème est surtout lié au vieillissement, lorsque les fibres de muscle du plancher pelvien commencent à se dégénérer.

Nombreuses sont les origines de cette pathologie et les conséquences risquent d’être désastreuses chez les seniors. Il est toutefois possible de limiter les ennuis que le trouble provoque. Entre autres, tena slip maxi est une protection absorbante très efficace contre les fuites.

A lire en complément : Robot assistant ElliQ pour seniors : innovation et autonomie au quotidien

Quelles sont les sources de cette maladie ?

Les fuites urinaires peuvent se présenter sous différentes formes en fonction de leurs origines, physiologiques ou médicales. L’incontinence par débordement est très fréquente chez les hommes. Elle apparaît lorsque la vessie commence à se détendre et son état de fonctionnement s’altère petit à petit. Le plus souvent, la fuite survient lors des efforts physiques.

Certaines personnes sont aussi touchées de l’incontinence par impériosité ou aiguë, qui se traduit par une envie pressante d’uriner. La forme fonctionnelle atteint les personnes souffrant des troubles moteurs ou d’une incapacité mentale ou physique, due entre autres à la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Elle s’aggrave en restant longtemps alité, en changeant d’environnement ou en perdant progressivement d’autonomie. C’est ce qui rend le problème très fréquent dans les maisons de retraite. Si ce passage est obligé pour vos proches, privilégiez les endroits qui proposent des activités pour préserver l’indépendance.

Les fuites d’origine médicale sont liées à d’autres pathologies comme l’AVC (accident vasculaire cérébral), le cancer de la prostate, le diabète ou la sclérose en plaque. Elles peuvent également avoir des effets indésirables suite à des opérations chirurgicales et à la consommation des médicaments.

Les traitements appropriés pour les personnes âgées

L’incontinence urinaire peut impacter lourdement la vie des patients. Elle incite ces derniers à s’isoler de la famille ou de la société en refusant de sortir de la maison, à rejoindre les institutions ou encore à subir d’autres pathologies.

Pour alléger le problème, il est fortement recommandé de réduire la consommation des boissons diurétiques telles que le thé, le café et l’alcool. Les personnes atteintes de la maladie doivent aussi suivre un régime alimentaire équilibré et pratiquer régulièrement une activité physique. Ce sera mieux de consulter un médecin pour trouver des solutions médicamenteuses personnalisées et adaptées à chaque situation.

En effet, certains malades peuvent prendre des traitements anticholinergiques, d’autres ont besoin des alpha-bloquants. Il y en a qui doivent subir des chirurgies ou des rééducations périnéales. En attendant, les protections sont indispensables pour absorber les fuites et éviter les odeurs.

Articles similaires

Lire aussi x